Version en cours de test

 

Zoom sur les Jeux Olympiques

A l’occasion de la plus grande fête populaire du sport le 26 juillet 2024, CulturMoov vous propose un zoom sur l’histoire des Jeux-Olympiques

Une rencontre entre le sport, la culture et les arts

Un calendrier au rythme des jeux

Les premiers jeux olympiques antiques font leur apparition au cours du VIIIème siècle avant J.-C. dans le cadre d’un festival religieux. Ils tiennent leur nom de la ville d’Olympie, un centre religieux grec d’ordre majeur dont on a redécouvert les vestiges archéologiques en 1766. On pense que les derniers jeux auraient eu lieu en 393 après J.-C. Considérés comme des rites païens, ils ne concordaient plus avec les nouvelles croyances monothéistes de l’Empire romain. Les jeux olympiques sont la première des quatre manifestations des jeux panhelléniques qui se déroulent régulièrement en Grèce, et constituent la période, c’est-à-dire le calendrier sacré qui constitue un cycle de quatre ans. Ainsi, le temps ne se calcul pas en années mais en olympiades.

Les vestiges archéologiques à Olympie, et le stade antique

Les épreuves des jeux antiques

Les jeux sont traditionnellement organisés en l’honneur des divinités grecques de l’antiquité :

  • Les jeux olympiques sont tenus en l’honneur de Zeus à Olympie.

  • Les jeux isthmiques sont tenus en l’honneur de Poséidon à l’Isthme de Corinthe.

  • Les jeux néméens sont tenus en l’honneur de Zeus à Némée ;

  • Les jeux pythiques sont tenus en l’honneur d’Apollon à Delphes.

A l’origine, les chercheurs tendent à penser qu’il n’existait qu’une seule épreuve dans les jeux olympiques, la course à pied, et que ceux-ci se déroulaient donc sur une seule journée. Peu à peu, de nouvelles épreuves ont été intégrées. Beaucoup s’apparentent à nos épreuves modernes d’athlétisme, comme le saut en longueur ou le lancer de poids. La lutte était également beaucoup appréciée, faisant référence à une forme d’exercice militaire sans armes.On organise également des concours d’équitation, composés de courses de chevaux etde courses de chars.

Un objectif : rassembler

Les Jeux Panhelléniques ont pour but, au-delà de la connotation religieuse, de rassembler le monde grec. En effet, à l’époque de la création des jeux, la Grèce n’est pas encore un État unifié mais se compose de cités-états autonomes en constante confrontation. Ainsi, les gens se déplacent de toute la Grèce, colonies comprises (présentes en Italie, en Afrique du Nord et en Asie Mineure), pour participer et assister aux Jeux. Ils sont alors tous animés par un sentiment commun, celui d’appartenir à une même culture grâce au sport, à la religion et à l’art.

Les jeux olympiques modernes

Le premier Comité International Olympique en 1896

Une initiative française

A la veille du 20e siècle, les tentatives de rétablir des Jeux sportifs d’ampleur mondiale se multiplient, mais échouent par manque de coordination du mouvement sportif international. C’est alors qu’un français va réussir à rassembler des personnes du monde entier, avec toujours cet objectif de dépasser les frontières et les différences culturelles grâce au sport. Ainsi, les Jeux Olympiques modernes sont rétablis sous l’initiative du Baron Pierre de Coubertin en 1894, lors du premier congrès olympique. C’est dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne que vont se rassembler 2 000 personnes représentant des organisations et clubs sportifs de France mais également de Belgique, d’Espagne, des États-Unis, de Grande-Bretagne, de Grèce, d’Irlande, d’Italie, de Russie et de Suède, soit 13 fédérations sportives étrangères.

A l’issue du congrès, les Jeux Olympiques sont restaurés et le Comité International Olympique est fondé. Les principes qui guident le Baron Pierre de Coubertin et le comité dans cette démarche sont :

  • Promouvoir le développement des qualités physiques et morales qui sont au fondement du sport ;

  • Éduquer les jeunes par le sport dans un esprit de bonne compréhension mutuelle et d’amitié, dans le but d’aider à construire un monde meilleur et pacifique ;

  • Diffuser les principes olympiques dans le monde entier et créer de la sorte unebonne volonté internationale ;

  • Rassembler les athlètes du monde dans le grand festival sportif quadriennal que sont les Jeux Olympiques.

Selon ses dernières volontés, après sa mort en 1937, le cœur de Pierre de Coubertin fut transporté à Olympie pour reposer en paix pour toujours. Les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne ont lieu en 1896 à Athènes en Grèce, tandis que les premiers Jeux Olympiques d’hiver sont organisés en 1924 à Chamonix en France.

Affiche des JO d'Athènes de Paris en 1924
Tour Eiffel paris logo JO 2024

Paris 2024

Les JO de 2024 représentent donc l’occasion de célébrer le rôle de la France et de Pierre de Coubertin dans la réinstauration des jeux modernes, en fêtant les 130 ans de la création du Comité International Olympique. Ce sera la troisième fois que la capitale française accueillera les Olympiades d’été, un passé sportif lié à la ville de Colombes, dont on peut découvrir l’histoire en se rendant dans le Musée Municipal d’Art et d’Histoire. Pour l’occasion, de nombreuses manifestations culturelles et touristiques sont à prévoir. Un programme que vous pourrez découvrir au fur et à mesure sur le site officiel.

Vous êtes un passionné de sport ? En attendant 2024, CulturMoov vous propose de découvrir l’histoire de notre patrimoine sportif lors d’une visioconférence inédite sur l’épopée du Red Star, l’un des plus anciens clubs de foot français. Et pour en apprendre davantage sur l’histoire des Jeux Olympiques, rendez-vous dès maintenant sur notre compte Instagram ! On vous y dévoile chaque semaine des anecdotes surprenantes sur l’histoire et le patrimoine français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faire défiler vers le haut