Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes

Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes

Nous n’aurions pas assez d’un article de blog pour citer tous les lieux qui ont inspirés les peintres impressionnistes. Monet, Boudin, Pissarro, Sisley et leurs confrères ont parcouru de long en large l’Île-de-France, la vallée de la Seine et les côtes de la Manche. Des régions qui leur offrirent leurs paysages de prédilections : ciels en perpétuel mouvement, lumière qui joue sur l’eau du fleuve ou de la mer, villages au charme bucolique. Un voyage de Paris jusqu’à la mer que vous pouvez vous aussi mener lors d’un futur week-end. Si nous avons déjà mentionné les impressionnistes à Honfleur, nous vous présentons aujourd’hui le Pays des Impressionnistes, un label qui regroupe plusieurs villes des Yvelines. Ces villes qui bordent la Seine ont été plus que de simples étapes dans la vie des peintres : elles ont fait naitre chez eux certaines de leurs plus belles oeuvres. Découvrez avec nous ce musée d’Orsay à ciel ouvert !
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
Camille Pissarro, La Seine à Bougival (1870).

L'île de la Grenouillère à Croissy-sur-Seine

Dans les Yvelines, on peut arpenter plusieurs circuits pédestres de 3 à 6 km où l’on peut admirer les reproductions d’œuvres placées là où les impressionnistes avaient auparavant planté leur chevalet. Parmi ces circuits, celui de Monet passe par une île qui participa à l’inspiration de certaines oeuvres impressionnistes : l’île de la Grenouillère à Croissy-sur-Seine. Haut lieu du tourisme fluvial à la Belle Epoque, elle accueille aujourd’hui un musée retraçant les heures faste de la région. En effet, la Seine était jadis bordée de cabarets, dont la guinguette La Grenouillère où se retrouvaient vers la fin du XIXème siècle les parisiens et les peintres impressionnistes comme Auguste Renoir. Un lieu unique où il faisait bon vivre.
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
Auguste Renoir, La Grenouillère (1869).
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
Claude Monet, La Grenouillère (1869).

Le musée Fournaise à Chatou

Petite commune voisine des bords de Seine, la ville de Chatou connait une forte affluence à partir des années 1860 grâce au développement des lignes de chemin de fer. Là aussi, le Tout-Paris, les écrivains et les artistes venaient se détendre le dimanche sur les berges et les îles. En 1857 le charpentier de bateaux Monsieur Fournaise installe sur l’île de Chatou son atelier de canotage, tandis que sa femme ouvre un restaurant. La Maison Fournaise devient rapidement le lieu de prédilection des peintres impressionnistes, et donnera naissance au célèbre tableau de Renoir, Le déjeuner des canotiers (1881), exposé à Washington ! La maison Fournaise abrite aujourd’hui à nouveau un restaurant et le musée municipal qui conserve des collections sur l’histoire du site et du canotage.
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes

Berthe Morisot, femme-peintre

Parmi les peintres impressionnistes il y avait une femme : Berthe Morisot. Comme ses confrères, elle délaisse le Salon Officiel en 1874 pour rejoindre les indépendants qui deviendront par la suite les impressionnistes. Elle devint ainsi l’une des pionnières du mouvement impressionniste. Elle sera, jusque dans les années 2000, beaucoup plus célèbre à l’étranger qu’en France. Un phénomène que l’on retrouve également chez les premières femmes-peintres dont on vous parlait dans un autre article. Pourtant, ses inspirations sont les mêmes que celles de ses confrères. Elle peint ainsi de nombreuses scènes familiales, un thème cher au mouvement. Alors que ses proches possèdent une maison à Maurecourt, à côté de Conflans-Sainte-Honorine, elle y effectue de nombreux séjours entre 1869 et 1884, et y réalise une quinzaine de toiles, parmi lesquelles La Chasse aux papillons, Le Village de Maurecourt, Dans le jardin de Maurecourt, L’Oise à Maurecourt.
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
Berthe Morisot, Le Village de Maurecourt (1873).
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
Berthe Morisot, La Chasse aux Papillons (1874).
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
Berthe Morisot, Dans le jardin de Maurecourt (1884).
Elle finira par s’installer en 1890 non loin de là, à Mézy, avec son mari Eugène. Dans sa maison qui domine la Seine, elle aménage un atelier dans le grenier. Elle y réalisera pas moins de 52 oeuvres, dont certaines où elle fait poser les enfants du village.
La route des impressionnistes représente un parcours de plus de 300km, qu’il est possible de faire lors d’un road trip, à vélo, ou par étapes. De Paris jusqu’à la Normandie, il vous suffira de suivra la Seine. Et n’oubliez pas de passer par l’Essonne, plus particulièrement à Yerres, le fief de Gustave Caillebotte. Une charmante ville qui vous sera présentée lors de la visite live de Natalina, Yerres sous le pinceau de Caillebotte.
Zoom sur les Yvelines vues par les impressionnistes
La propriété Caillebotte, à Yerres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top