Zoom sur le musée du Quai Branly

Zoom sur le musée du Quai Branly

zoom_sur_le_musee_du_quai_branly_tour_eiffel
Une visite dépaysante au musée du Quai Branly – Jacques Chirac
Le musée du Quai Branly adopte depuis 2016 le nom de musée du Quai Branly – Jacques Chirac, en l’honneur du président français à l’origine du projet. En effet, outre la tradition des grands projets culturels des présidents, il était de notoriété publique que Jacques Chirac appréciait fortement ce qu’on appelait à l’époque les “arts premiers“, c’est-à-dire les arts traditionnels des cultures et civilisations non-occidentales. C’est la raison pour laquelle il est également possible de découvrir des œuvres et créations du monde entier à Sarran, en Corrèze, dans le musée du président Jacques Chirac. Avant de vous laisser déambuler à la découverte des fascinantes civilisations du monde, on vous propose ici un zoom sur l’architecture du musée du Quai Branly – Jacques Chirac.

La starchitecture de Jean Nouvel

zoom_sur_le_musee_du_quai_branly
Jean nouvel est un architecte français qui débute au milieu des années 1970, et qui se confrontera dès le départ aux codes de l’époque. Il a une prédilection pour les constructions en verre et en métal, bien qu’il aime également travailler dans le réaménagement de bâtiments anciens qu’il tend à faire dialoguer avec des codes plus modernes de l’architecture. Distingué à de nombreuses reprises par des prix élogieux, Jean Nouvel est l’exemple même de la starchitecture. Dans le cas du musée du Quai Branly, on compte à la fois sur les collections et sur la renommée de l’architecte pour faire venir les visiteurs. C’est une parade de plus en plus fréquente lors de la construction de nouveaux édifices culturels, comme on peut le constater avec le Louvre Abu Dhabi, par Jean Nouvel également, ou bien avec les constructions de Franck Gehry comme le musée Guggenheim à Bilbao et la Fondation Louis-Vuitton à Paris.
zoom_sur_le_musee_du_quai_branly_tour_eiffel
zoom_sur_le_musee_du_quai_branly_tour_eiffel

La construction du Musée

S’étant forgé au fil des ans une renommée internationale, Jacques Chirac choisit donc Jean Nouvel pour établir les plans du musée du Quai Branly, inauguré le 23 juin 2006,* après 11 ans de travaux. Les coûts de construction du musée s’élèvent à près de 233 millions d’euros, il comporte quatre bâtiments d’une surface totale de 40 600 m2.
zoom_sur_le_musee_du_quai_branly_batiment_principal_du_musee
Le bâtiment principal du musée
Le plus grand de ce bâtiment est le pont-musée. En adéquation avec les préférences architecturales de Jean Nouvel, il est recouvert de façades vitrées sérigraphiées et partiellement habillé de bois. Ces façades ont pour fonction d’empêcher la lumière du soleil d’attaquer les pigments des objets exposés les plus fragiles, qui sont constitués de matières organiques comme les fibres, les peaux, les plumes… A l’intérieur, les œuvres sont donc mises en valeur par un éclairage scénographique réfléchi, tirant sur les tons ocre, rouge et noir pour apporter une “charge spirituelle”. Le concept du bâtiment, comme son nom l’indique, est qu’il repose sur des piliers de 10 mètres de haut, permettant de garder l’espace vert déjà présent au sol. Ce pont accueille principalement les expositions permanentes et temporaires.

L’un des premiers murs végétalisés au monde

Aujourd’hui, les murs végétaux font partie intégrante du paysage urbain. Ils permettent de multiplier les espaces verts en ville sur un espace réduit, et combattent notamment les effets de la pollution. Patrick Blanc est l’un des premiers au monde à réaliser un mur végétal, en 1986 à La Villette. Il réalise le mur végétal du musée du Quai Branly en 2004. Il sera pendant plusieurs années le plus grand mur végétal au monde, et reste aujourd’hui l’un des plus importants tant en termes de superficie qu’en termes de nombres d’espèces de plantes utilisées. Il se compose en effet de 15000 plantes, représentatives de plus de 300 espèces différentes, réparties sur 1000 m2 (22 mètres de haut et 47 mètres de large). Il est devenu un emblème du musée du quai Branly – Jacques Chirac et, par extension, du patrimoine parisien. En 2017, des travaux de rénovation pour renforcer la structure métallique qui porte le mur sont nécessaires. Patrick Blanc est toujours aux commandes, et en profite pour intégrer de nouvelles espèces. Le nouveau mur comporte ainsi 76 espèces supplémentaire, provenant de massifs montagneux du monde entier, capables de s’adapter aux conditions climatiques de la capitale. Depuis son premier mur, le botaniste a su multiplier les innovations en France, mais aussi partout dans le monde. Un travail que vous pouvez suivre en images sur son site internet.
zoom_sur_le_musee_du_quai_branly_mur_vegetal
Le mur végétal du Quai Branly
Et vous, quel est votre musée parisien favori ? On vous attend sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram pour échanger avec nous sur la culture et le patrimoine en France ! Et pour plus de conseils sur les plus beaux musées à visiter virtuellement, rendez-vous sur notre article de blog dédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top