Bienvenue à Laon ou “la montagne couronnée” de bœufs

Bienvenue à Laon ou “la montagne couronnée” de bœufs !

Laon est située dans la préfecture de l’Aisne, proche de Reims et de Saint-Quentin, en terre picarde, à 150 kilomètres au Nord de Paris. De quoi s’échapper quelque temps de la capitale et profiter d’une des plus belles villes de France, ancienne capitale du Royaume français : venez marcher sur les pas de l’ancienne royauté carolingienne !


Si vous voulez en savoir plus sur la Picardie, une vidéo sur son musée est publiée en ligne et Culturmoov vous a concocté une promenade au cœur de l’Histoire de Laon.  Le blog consacre également un article à la basilique de Liesse, située dans ses environs.

Laon_cathédrale_illuminée

La cathédrale illuminée, de nuit. Elle surplombe la ville par sa hauteur.

© Raimond Spekking, Cathédrale Notre-Dame de Laon de nuit, 2016

Une ville en constante évolution : ne tardez pas avant un énième changement

Il y a quarante millions d’années, il y avait à Laon un océan tropical, une mer chaude. Depuis le IIIe siècle, la ville commence à être habitée. Pendant l’Antiquité c’est une forteresse gauloise, puis romaine, juchée sur une colline qui surplombe toute la plaine Picarde (110 m de hauteur). Sa situation la rend imprenable. La ville, construite comme un lieu défensif, n’a jamais été prise pendant mille ans. Puis au VI ème siècle, l’évêque d’une des villes les plus puissantes de la Gaule, Saint-Rémy, décide de faire de Laon un évêché. La ville devient par la suite capitale des derniers rois carolingiens de la Francie occidentale pendant près de cent ans.

 

Laon_promenade

Il est possible de réaliser une balade de six kilomètres autour des remparts, d’une durée de deux heures.

© Jingler, Laon, France

Un patrimoine très riche, désormais protégé

Laon_église_saint_martin

Il y a donc plusieurs bâtiments religieux à Laon malgré que certains aient été pillés pendant la Révolution. Demeure notamment l’église de Saint-Martin de Laon.

© Pline, Eglise Saint-Martin, Laon, 2011, photo

Désormais, la ville s’organise en deux parties : la partie haute avec la cité médiévale et la ville basse, plus récente. Tous les siècles sont finalement représentés : on y trouve aujourd’hui le plus grand secteur préservé de France, avant le château de Versailles. Il y a également des souterrains dans la ville (75 hectares sur deux sous-sol.), ce qui la fragilise et qui génère des risques d’effondrements (il existe des techniques pour y remédier). Autre dommage : le riche patrimoine monumental de la ville de Laon est impacté par la période révolutionnaire. Le regroupement des paroisses urbaines entraîne la désaffection et la vente d’un grand nombre d’églises tandis que la suppression des ordres religieux vide les abbayes et les couvents. Avant la Révolution : douze paroisses urbaines et six autres dans le faubourg. Aucune voie ne s’est élevée en 1830 pour regretter la disparition des anciens monuments de Laon.

La Cathédrale Notre-Dame de Laon et ses 16 boeufs

Demeure cependant la cathédrale Notre-Dame de Laon, bâtie en acropole, flanquée par cinq tours et protégée par sept kilomètres de remparts. De loin, elle fonctionne comme un point de repère dans le paysage pour les pèlerins. De nombreuses sculptures (1555 – 1180) du premier âge gothique, à-même la cathédrale, sont destinées aux pèlerins qui ne savent pas lire. L’Église constitue effectivement un des premiers édifices religieux du gothique primitif, avec encore quelques influences romanes. Elle est contemporaine de Notre-Dame de Paris.

Une particularité des tours : elles sont surmontées à leur sommet (56 mètres de hauteur) de 16 bœufs sculptés au total, en hommage aux animaux qui avaient peiné pour la construction de la cathédrale. Mais également symboles religieux de l’abstinence, les bœufs ont le regard fuyant. Ils témoignent du retrait chrétien et constituent des intercesseurs entre le ciel et la terre.

Laon_cathédrale_notre_dame_boeufs

Voici trois des seize bœufs qui surplombent la cathédrale.

© Mme Brown, boeufs de la cathédrale Notre-Dame de Laon, 2016, photo

Laon_cathédrale_notre_dame_france

Voici les portes de la cathédrale Notre-Dame de Laon, laquelle s’élève vers le ciel, sa façade dans une répartition tripartite.

Laon, medieval capital of France – Notes from Camelid Country

Pour en savoir plus, rendez-vous sur YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top