Au cœur de la mythologie grecque !

Dans la mythologie grecque, Icare est célèbre pour son histoire. Notamment, l’expression “Se brûler les ailes” y puise son origine, mais savez-vous pourquoi ?

Par Audrey Scelles, le 22 mars 2022

Le labyrinthe de Dédale

Dédale, issue d’une lignée royale, est un architecte inventeur qui se distingue dans de nombreux épisodes de la mythologie grecque. Perspicace et un tant soit peu manipulateur, il met son inspiration au service des plus grands.

Quant à Icare, il était un jeune homme qui avait grandi au milieu des inventions de son père, Dédale. L’une d’entre elles avait permis à la reine Pasiphaéépouse de Minos et roi de Crète, de séduire un taureau blanc. Elle s’était déguisée en vache afin de charmer l’animal. De cette étrange association, est née une bête monstrueuse au corps d’homme et à la tête de taureau, que l’on appela Minotaure

 

Gustave Moreau

Le plan d’Ariane et de Dédale

Un jour, Thésée, fils du roi d’Athènes, révolté par la cruauté de Minos, décida de se joindre à ceux que le sort avait désigné, dans l’idée de tuer la bête. Arrivé en Crète, il rencontra Minos et par la même occasion, sa fille : Ariane. Les deux jeunes gens tombèrent amoureux immédiatement, et Ariane implora Dédale de trouver une solution. Il lui suggéra de prendre une pelote de fil et de la nouer au poignet, une fois entré dans le labyrinthe. Lorsque le Minotaure sera tué, Thésée n’aura plus qu’à suivre le fil pour trouver la sortie. Cette idée fut un succès : l’animal fut tué et les prisonniers sauvés.

L’envol de Dédale et d’Icare

Fou de rage, Minos arrêta Dédale pour trahison. Il l’enferma dans le labyrinthe avec son fils, Icare. Des jours passèrent sans que Dédale ni Icare ne puissent trouver la sortie. Quand soudain, Dédale eu une nouvelle idée lumineuse ; il avait avec lui de la cire, alors il voulut confectionner des ailes pour les coller sur les omoplates !

 

Une fois les plumes ramassées, Dédale donna des conseils de sécurité à son fils : ne pas voler trop près du soleil qui fera fondre la cire et brûlera les ailes, et ne pas s’approcher trop près des vagues de l’océan qui pourraient les engloutir dans les profondeurs. Rapidement, ils décollèrent du sol et volèrent si haut que le labyrinthe devint minuscule.

 

Mais, Icare, excité par le spectacle, ne put s’empêcher d’enfreindre les règles et vola encore plus haut. Il était dangereusement proche du soleil. La cire se mit à fondre et les plumes tombèrent. D’un coup, Icare tomba dans la mer à toute vitesse et les eaux engloutirent son corps. Fou de chagrin, Dédale alla repêcher Icare, mais il était trop tard. En l’honneur d’Icare, la mer prit le nom de Mer Icarienne, et l’expression « Se brûler les ailes » fût née.

Cet article vous a plu ? Découvrez encore plus d’anecdotes sur nos personnages de la mythologie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Scroll to top